Coronavirus et vitamine D

Vitamine D immunité, infections respiratoires et sans doute coronavirus

Pendant cette épidémie de covid19 ne faudrait il pas donner de la vitamine D à tout le monde et aux patients atteints ?

Les effets bénéfiques de la vitamine D sur les infections des voies respiratoires et l’immunité sont connus depuis longtemps. 

On peut considérer surtout en sortie d’hiver qu’il y a au moins 15% et peut être plutôt 30% de la population qui est très carencée, c’est à dire dont le taux de vitamine D est inférieur à 10ng/ml, et 75 % qui sont simplement carencés avec un taux inférieur à 30 ng/ml.

La grippe, apparaît à la fin de l’hiver et disparaît en mai probablement, au moins en partie, car la vitamine D est effondrée en fin d’hiver et remonte avec les beaux jours. 

On stabilisait les tuberculoses autrefois avec les sanatoriums qui exposaient les patients au soleil ce qui les faisait produire de la vitamine D.

En 2010 une étude a montré une division par deux des infections respiratoires chez les patients ayant un taux de vitamine D supérieur à 38ng/ml

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20559424

Une étude sur des écoliers japonais en aveugle contre placebo avec des doses de 1200ui/j a montré une réduction de 42% des grippes et de 83% des crises d’asthme chez les asthmatiques

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20219962

Une métaanalyse de 2019 sur 10 000 patients en double insu contre placebo apporte des précisions.

La supplémentation quotidienne ou hebdomadaire est très efficace chez les patients ayant un taux de base inférieur à 10 ng/ml. Les doses importantes tous les mois ou les trois mois semble moins efficace sur les infections respiratoires.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK536320/

Si toute la population française avait eu un bon taux de vitamine D, par supplémentation, après avis médical, quotidienne de 1500ui ou hebdomadaire de 10 000 ui, l’épidémie de covid 19 aurait très probablement été moins importante et les symptômes auraient été moins graves. 

Le mécanisme d’action repose, entre autres, sur la production de cathélicidine. La vitamine D en quantité suffisante est nécessaire à la production de cathélicidine par les macrophages et les polynucléaires. La cathélicidine est un antibiotique naturel à large spectre qui agit sur les bactéries et les virus.  Parmi les 150 000 résultats qu’on obtient sur google quand on tape « vitamine D cathélicidine » on pourrait en signaler deux:

1 Un power point « La vitamine D…bien plus qu’une simple vitamine » du Dr Mickaël Rousiere et issu du 41 ème colloque des biologistes des hôpitaux à Toulouse en 2012:

https://collegebvh.org/system/files/fichiers/document/fichiers/b10-vitamined.pdf

2 Une étude in vitro:  » La vitamine D induit ex vivo une production dose-dépendante de cathélicidine par les cellules mononucléées du sang périphérique »:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0985056217301553

Les deux contre indications à la vitamine D sont la sarcoïdose et le très rare syndrome de Lightwood ou hypersensibilité à la vitamine D.